Démonter un guidon...


Nombre d'entre vous me demande comment on démonte un guidon de solex sans rien casser.

Ce topic en image pour bien comprendre.

La première chose à faire avant de s'attaquer à ce guidon et de le traiter au dégrippant plusieurs fois par jour pendant une bonne semaine.
Cela laisse le temps au dégrippant d'aller jusqu'au fonds du tube par infiltration. Sans cela, c'est la casse garantie !!

Première chose : lègérement dévisser le boulon situé en haut de la potence. Le dévisser légèrement sans l'enlever. Ce boulon est vissé dans un cône qui est lui même bloqué dans la potence et tient donc l'ensemble du guidon.

 


Ensuite, vous prenez un "jet" en alu, bronze ou tout autre métal plus tendre que votre pôvre tête de guidon.
Frappez d'un coup sec avec un marteau. Cette manoeuvre débloque le cône au sein de la potence.
On peut renouveler l'opération si cela ne vient pas du premier coup.
Le guidon tourne donc "fou" autour de son axe et vous pouvez le retirer.














Le guidon étant sorti, vous remarquez que le dégrippant a bien joué son rôle. On voit bien aussi le cône dont on parle depuis le début et source de bien de déboires.
Il reste ensuite à démonter la fourche.













Une fois le guidon sorti, débloquer l'écrou de direction avec une clé à oeil de 32, une chinoiserie à deux balles peut faire l'affaire car vous ne vous en servirez pas tous les jours !


Sous cet écrou, on trouve le crochet de relevage du moteur, à enlever pour arriver à l'écrou supérieur de cuvette de direction. Il doit se dévisser à la main sans particulièrement forcer sauf si votre engin a passé les trente dernières années sous une gouttière....














On arrive ensuite aux billes.
Attention il y a un sens de montage !
Les billes doivent rouler dans la cuvette, donc vers le haut.
A ce stade, la fourche "tombe".
Attention à l'autre cage à bille inférieure qui, elle, est montée dans l'autre sens...logique !


 











Ensuite une dernière chose à savoir, il est possible, en les chassant, de sortir le chemin de bille situé sur la fourche ainsi que les deux cuvettes restantes sur la poutre.


Il faut juste savoir que la cuvette la plus étroite se monte en haut et l'autre, plus large, en bas comme sur la photo ci-dessous.

Sachez enfin que pour sortir les poignées du guidon sans les casser, il est souvent nécessaire de les chauffer un peu avec une source de chaleur ; ici avec un décapeur thermique.
Plus souple, la poignée passe toute seule au démontage comme au remontage d'ailleurs !



Bon travail !

 

Et si vous voulez une restauration de qualité, n'hésitez pas à visiter notre nouveau site et à nous contacter !