Peugeot Bima Grand Luxe II

Cette BIMA est arrivée il y a une année à l'Atelier

Elle était dans un bel état apparent d'origine :



N° Moteur : 3 232 800,
Normalement,
 il s'agirait d'un modèle Grand Luxe II, année 1958.

















Quelques petits travaux à prévoir, mais son état est vraiment magnifique, à l'image de cet autocollant.






 


Elle dispose d'un avertisseur électrique et d'un petit rétro, accessoire d'époque.

Tous ses caches sont présents, y compris celui du volant magnétique, ce qui n'est pas toujours le cas !



Et une ligne parfaite !!


Elle est donc passée par une phase de restauration qui, au départ devait être légère. Mais son mauvais fonctionnement m'a poussé a refaire pas mal de chose

Côté moteur : opération "coup de fouet" avec le changement des segments, rodage du cylindre, changement de tous les joints, changement du pot d'échappement qui était rafistolé de partout par un modèle neuf d'origine en stock (NOS).

Côté carrosserie : l'ensemble a été polishé puis poli avant une dernière couche de cire de finition ; le résultat est parfait.

Les chromes ont été polis et pour éliminer les quelques points de rouille qui commençaient à apparaître.

Les caoutchoucs de poignées ont été changés également car ils avaient été remplacés par des poignées de type solex. De même la selle (une selle de solex 22OO plastique) a été changée pour un modèle en skaï noir conforme à l'origine.

Les pneus noirs ont été changés pour des flancs blancs, montés d'origine sur ces engins dits de luxe. Par contre les Casumina montés sont une vraie merde et je pèse mes mots . Cet engin a a peine roulé que les flancs blancs se tachent de brun..... Encore une saloperie que l'on revend à bon prix à de bons gogos comme nous.... A boycotter !

Enfin les pédales ont été changées pour un montage d'une paire de Lyotard NOS.

 

le rétro, repeint à l'arrache et bien bouffé par la rouille n'a pas pu être sauvé. Je souhaitais le faire chromer mais le bain de déchromage a bouffé la rouille et percé le métal ! Exit donc 

J'ai pu toutefois retrouver un lion Peugeot de garde boue, emblème qui finit bien ce modèle grand luxe !

Du coup, le résultat est assez correct pour un modèle qui le mérite !

DSCN2289.JPG.JPG

 

DSCN2290

DSCN2293

 

J'ai profité de ce beau week-end de Toussaint pour peaufiner quelques réglages sur cet engin : changement de la corde à piano de relevage du galet, tension du galet sur le pneu, etc....

Et pour valider ses solutions, rien ne vaut un bon essai sur route.

Je vous laisse à la vidéo 


 

 Et enfin, un plan pris à l'arrêt pour profiter du velouté du moteur. Le "ralenti" n'existant pas sur ces machines, le moteur tourne donc un peu "haut" !

Deux bémols pour parfaire cette restauration : trouver un beau bouchon de réservoir et une paire de soufflets de fourche noirs ou gris. Si vous avez cela dans votre garage, n'hésitez pas !